Friday, May 9, 2014

French pilot found in Spain days after crash

Retired Bernard Mengin, aged in his 60s, set off in his private monoplane from an airfield in the Aude department of south west France on Monday. 

 But concerns were soon raised after he disappeared off the map in his monoplane. A witness appeal was immediately launched and a huge search effort was set up to try to find him.

Seven French and Spanish helicopters were dispatched at various times to look for Mengin but as the hours and days went by, hopes began to fade that he would be found safe and well.

But then he got lucky, when a hiker spotted him on Thursday lying on a path among the trees on the slopes of the Spanish Pyrenees.

Mengin had ejected the plane in his parachute after admitting he made a mistake while flying. Contrary to earlier reports the pilot did not spend three days hanging from a tree in his parachute, but managed to crawl to a nearby hiking trial, where he hoped someone would pass by.

"I spent three days without being able to move much. I could not walk. During three days, I lived just lying on the ground, " he told Europe1 radio

According to Spanish rescuers the pilot hardly had the strength to talk and had wounds to his chest.

Mengin was airlifted to hospital where his condition was initially described as serious but not life threatening.

But his relieved wife, who rushed to the hospital in the Spanish town of Lérida later said: “He’s fine, that’s the main thing”.

It is not clear why Mengin was forced to eject from his aircraft.

The head of the French rescue service told Europe1 radio how lucky the pilot had been.

“He was a needle in a haystack. The search area was incredibly vast. We had to cover half the Pyrenees so our chances were slim,” said David Segheto.

“But this is the reward for not giving up and for not losing hope too quickly,” he added.


http://m.thelocal.fr

 Le pilote retrouvé accroché à un arbre "va bien" 

MIRACULÉ - Bernard Mengin est resté introuvable pendant trois jours, après l’accident de son mono planeur lundi. 

Heureux dénouement. Un miraculé : c’est ainsi qu’est qualifié Bernard Mengin, retrouvé jeudi après avoir disparu pendant trois jours. Lundi, ce pilote s’était envolé à bord d'un motoplaneur pour un vol de tourisme depuis un petit aéroport de l’Aude, avant de disparaître de la circulation

Recherches aériennes.  D’importants moyens avaient été déployés pour le retrouver. Sept avions et hélicoptères français et espagnols avaient été mis sur les traces de Bernard Mengin. Mais ce n’est qu’après trois jours de recherche que le sexagénaire, retrouvé au bord d'un chemin, a été secouru. C'est finalement un promeneur qui l'a retrouvé dans les Pyrénées espagnoles, à quelques kilomètres d'Andorre. 

Témoignage. Contrairement à ce que plusieurs sources avançaient, le pilote n'a pas passé trois jours suspendu à un arbre. Interrogé par Europe1, l'homme a livré son témoignage :
"L'accident est arrivé parce que j'ai fait une erreur, à un moment du vol, j'ai fait un très mauvais choix. Je me suis posé, mais l'appareil s'est détruit. J'ai passé trois jours sans pouvoir me déplacer beaucoup. Je ne pouvais pas marcher. Je me suis rapproché d'un chemin sur lequel était susceptible de passer quelqu'un. Pendant trois jours, j'ai vécu couché sur le sol", explique le sexagénaire, qui était équipé d'un sac de couchage et d'une gourde d'eau. 

"Il va bien, c'est l'essentiel".   Hélitreuillé dans un état grave par le Samu Catalan, ses jours ne sont pas en danger. Très affaibli, le retraité n'a quasiment pas la force de parler. Sa femme, arrivée en catastrophe à l’hôpital de Lérida, dans le nord-ouest de l'Espagne, a confié son soulagement : "il va bien, c'est l'essentiel".

"La moitié des Pyrénées"  à fouiller. Bernard Mengin a eu beaucoup de chance. David Segheto, commandant des opérations côté français, raconte à Europe1 le déroulement des recherches, et son dénouement inespéré. "C’était une aiguille dans une botte de foin, témoigne le commandant. Le secteur de recherche était vraiment très vaste : on avait la moitié des Pyrénées à rechercher. Nos chances étaient faibles". "Les Espagnols ont retrouvé le pilote, blessé au thorax", poursuit le commandant. Avant de conclure : "C’est notre récompense, on a fait l’effort de ne pas abandonner, de ne pas baisser les bras trop vite".

http://www.europe1.fr